Accueil
Membres
Groupes
Profil
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ProfilProfil  MessagerieMessagerie  Déconnexion [ Yumeko ]Déconnexion [ Yumeko ]  
Messagerie
Connexion
Déconnexion
S'enregistrer
FORUM FERME

Les Gardiens, c'est fini ! Malgré tous nos efforts, le forum ne vit plus. Mais vous pouvez nous rejoindre sur Omenirea Nemuritori !

Partagez | 
 

 Une visite de courtoisie ? [PV Halli]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Solveig V. Svensen
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 23/09/2014
Age : 24
Carnet de Voyage : ICI

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Une visite de courtoisie ? [PV Halli]   Sam 27 Sep - 12:31

La chaleur du soleil me fit pousser un vague soupir, et je finis par bâiller, achevant de me réveiller et tirant sur les couvertures lorsque je me décidais à me lever. Mes gestes, mécaniques, étaient encore embrumés dans le sommeil, alors que j'appelai mon aide, qui lui devait être réveillé depuis l'aube, pour qu'il me prépare un petit déjeuner.

Je me baignai rapidement, puis m'habillai dans un silence à peine troublé par les bruits que faisait mon serviteur en posant le plateau sur la table. Comme tout les matins, en somme...
Je m'installai ensuite à la table, souriant doucement en direction du jeune homme qui me servait depuis trois ans. C'était moi qui m'était décidé à prendre quelqu'un pour m'aider, pour me lever lorsque le soleil ne s'en chargeait pas, m'aider au cours de la journée, dans mon bureau et.. me lire le programme de la journée, à mon levé.
C'est d'ailleurs ce que je finis par lui demander, et je l'écoutai lire le parchemin qu'il avait pour habitude de tenir, tout en mangeant. Je me figeais cependant lorsqu'il énonça une visite.

Je l'avais complètement oublié... Mais j'avais été prévenu plusieurs jours auparavant, pourtant... Je secouais légèrement la tête pour me reprendre, terminant rapidement mon repas pour me lever.

- Merci Argel. Tu peux débarrasser, j'ai terminé. Tu me rejoindras dans mon bureau, ensuite ? J'aimerais faire le tri dans les rapports avant la visite de cet après-midi.

Un léger sourire apparu sur mon visage lorsque le jeune homme accepta rapidement ma demande, et je le laissais terminer de ranger pour me diriger vers mon bureau, allant m'installer dans le fauteuil se trouvant à l'arrière de celui-ci, avant de pousser un soupir.

Halli Mellisen.
Ou, plus précisément, Etri, un des Gardiens du Chaos.

Ma main se perdit dans mes cheveux, alors que Argel posait tout doucement sa main sur mon épaule. Je relevais finalement la tête vers lui, un doux sourire sur le visage, pour lui faire comprendre de ne pas s'inquiéter.
Je ne sais pas encore ce que la jeune femme me veut. A vrai dire, je ne l'avais encore jamais rencontré... Peut être était-ce là le but de sa visite ?
En tout cas, je ne pouvais me permettre de mal la recevoir, même si elle n'était pas du côté de l'ordre. Non, je la recevrais comme une Gardienne devait l'être, et j'envoyais rapidement des ordres allant dans se sens-là.
Cela serait sans doute pris comme une certaine peur de ne pas me mettre la Gardienne à dos, mais... Ce n'était pas réellement ça. Oh, bien sûr, je ne souhaitais pas mal m'entendre avec elle. Mais.. d'un autre côté, je caressais intérieurement l'espoir de pouvoir m'entendre avec elle, pour me prouver que mes plans et mes idées n'étaient pas irréalisables...

La matinée passa cependant assez rapidement, et Argel m'annonça, peu après le repas de midi, que la jeune femme était arrivée. Je lui demandais de l'amener à mon bureau, allant m'installer à côté de celui-ci, sans m'asseoir. Je ne m'installerai que lorsque Halli aura fait de même...


Pendant ce temps, Argel alla rapidement à la rencontre de la Gardienne, lui indiquant d'une voix neutre que le Père Supérieur allait la recevoir aussitôt. Il la mena ensuite jusqu'au bureau de celui-ci, silencieux, et ouvrit la porte après avoir frappé, annonçant la jeune femme, et allant s'installer dans un coin de la pièce pour ne pas risquer de gêner.

- Bonjour, mademoiselle Melissen. dis-je doucement, inclinant la tête devant elle, avant de faire un signe vers le fauteuil se trouvant devant mon bureau. Installez-vous, je vous en prie. Je suis heureux de vous recevoir ici. J'espère que la présence d'Argel ne vous dérange pas ? Il est mon aide, et reste toujours non loin de moi...


Dernière édition par Solveig V. Svensen le Sam 1 Nov - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Halli Mellisen
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 30/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une visite de courtoisie ? [PV Halli]   Jeu 2 Oct - 23:26

La demoiselle n'était plus la jeune femme insouciante qu'elle avait pu se permettre d'être lors de sa précédente vie. Elle avait bien plus de responsabilités, désormais. Pas qu'elle soit obligée de s'y plier. Mais elles lui apportaient un certain pouvoir. Et elle désirait toujours plus de pouvoirs. Elle se soumettait donc aux contraintes dues à son rang. Mais elle pouvait aussi utiliser son nouveau statut. Il n'avait pas que des côtés négatifs. Et elle était une noble de haut rang, et qui avait aussi des contrats marchands à honorer. De parfaites raisons pour passer d'un pays à un autre : des visites diplomatiques, ou bien des négociations de nouveau contrat. Dans ses actions visibles au grand jour, en tout cas.

Elle ne pouvait se contenter d'agir comme ses parents le faisaient. Elle devait faire autre chose. Du moins, agir pour une autre cause, que ce soit sur le long ou le court terme. Mais elle devait apporter le chaos, enfin, elle devait amener des changements assez violents pour satisfaire le besoin qu'elle ressentait. Le satisfaire temporairement .... Et pour cela, il lui fallait plus de pouvoir. Plus d'informations. Et elle était venue à Sommar, pour ça, en partie. Il y avait eu des changements dans l'église, aussi, et l'un de ces changements l'intéressait tout particulièrement : l'église possédait un nouveau père supérieur. Et que celui-ci continue ou non la politique de ses prédécesseurs, il fallait qu'Etri le rencontre. Pour qu'elle sache à qui elle avait affaire.

Le bateau accoste, et la jeune femme débarque, rapidement suivie de ses trois compagnons : deux colosses lui servant de garde du corps, ainsi que sa suivante, une jeune fille qu'elle avait sauvée de la rue. Des gens qu'elle considérait comme des membres de sa famille. Et ils étaient toute la sécurité dont elle avait besoin lors de ses déplacements. Enfin, non, ils étaient ceux qu'elle appréciait avoir près d'elle. Elle n'avait pas réellement besoin de protections.
Dans un premier temps, des affaires l'attende. Elle a ramené un certain stock de tissu avec elle. Et augmenter ses contacts parmi les marchands est toujours utile. Ces derniers ne choisissent jamais un camp, mais ils sont excellents dans la récolte d'informations. Et avec un peu d'argent, ils délient assez rapidement leur langue. Or, ce n'est pas l'argent qui manque à la jeune femme.
Et c'est après une journée assez chargée, à discuter affaires avec divers marchands que la demoiselle finit par s'allonger sur son lit. Elle soupire en repensant à sa journée. Elle a été moins fructueuse que ce qu'elle aurait aimé. Mais elle a néanmoins trouvé des nouveaux contact. Enfin, un qui pourrait s'avérer prometteur. Le second n'était qu'un porc avide. Mais il pourrait toujours servir. Elle sort son petit carnet, et regarde ce qui est prévu pour le lendemain. Un rendez-vous. Elle sourit. Dès demain, elle saurait si l'église ferait tout pour lui mettre des bâtons dans les roues, ce qui allait surement être le cas. Mais ça ne lui coûtait rien de le vérifier. Et ça pourrait même s'avérer distrayant. Sa servante vient la rejoindre dans le lit. Le sommeil prend le contrôle du corps d'Halli, après que cette dernière ait déposé un léger baiser sur le front de sa protégée.

Et c'est une demoiselle tout de blanc vêtu qui rentre dans le siège de l'église de son Père. D'un geste de la main, ses trois compagnons s'inclinent avant d'aller vaquer à diverses opérations ville, comme la duchesse le leur avait demandé. Un jeune homme l'attend à l'intérieur du bâtiment, lui indiquant d'une vois sans expression que la personne à qui elle était venue rendre visite est prête à la recevoir. Elle rentre d'un pas délicat dans la pièce qu'on lui désigne, et tombe nez à nez avec un charmant jeune homme. Lui aussi aux cheveux blancs. Et sa tenue ne fait pas de doute. Il est celui avec qui elle avait rendez-vous. Un léger sourire se dessine sur ses lèvres, alors qu'elle soulève légèrement sa robe, tout en penchant légèrement la tête.

Je suis enchantée de vous rencontrer, Père Solveig

Elle laisse s'échapper un léger rire. Cela faisait longtemps qu'on ne l'avait pas appelée 'mademoiselle'. Elle entendait plus souvent du 'duchesse' ou du 'maîtresse'. Voir certains qui utilisaient 'madame'. Mais eux apprenaient rapidement que c'était une mauvaise idée de l'appeler ainsi deux fois. Elle s'assoit sur le fauteuil, laissant entendre le bruit de ses vêtements sur le cuir. Tout en secouant la tête. Elle a vu les yeux du jeune homme, et a compris sa condition. Mais elle préfère toujours accompagner ses paroles de mimiques.

Cela ne me dérange pas le moins du monde, Père Solveig. Avez-vous une idée de la raison de ma présence ici ?

Il devait en avoir une. Il savait qui elle était. Mais il ne devait pas être sûr. Tout du moins, ce coup-ci, le père supérieur n'avait pas eu peur au point de refuser de la voir. Maintenant elle voulait savoir ce qu'il avait entendu sur elle. Et ce qu'il comptait faire à son sujet. Mais sa voix et son expression ne transmettait rien de ses pensées. Le léger sourire restait en place, et sa voix était claire et légère. Elle avait appris la comédie, au fil de ses vies. Et maintenant, elle était plutôt douée dans ce domaine.

PS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Solveig V. Svensen
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 23/09/2014
Age : 24
Carnet de Voyage : ICI

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une visite de courtoisie ? [PV Halli]   Lun 6 Oct - 16:37

Entendre la jeune femme m'appeler par mon prénom me fit hausser légèrement un sourcil, mais je n'en pris cependant pas ombrage. Après tout, en tant que Gardienne, elle était bien plus âgée que moi. Et elle n'en oubliait pas non plus les bonnes manières, puisqu'elle me vouvoyait.
Pour le moment, j'osai espérer que cette entrevue se passe plutôt bien...

- Je suis heureux de vous l'entendre dire. Ne vous inquiétez pas, il ne révèlera rien de ce qui se dira dans ce bureau, j'ai totalement confiance en lui. dis-je en demandant à Argel d'un geste de se rapprocher légèrement du bureau, le laissant s'installer à la droite de mon fauteuil, un peu en retrait.
Qu'il n'ai pas à courir d'un bout à l'autre du bureau si je lui demandais de sortir un papier, ou de lire quelque chose...

Je souris ensuite légèrement en entendant la jeune femme s'asseoir, faisant de même, derrière mon bureau. Mes doigts se mirent rapidement à jouer avec l'un des parchemins se trouvant sur celui-ci, alors que je laissais passer un petit silence, suite à sa question.
Des idées, j'en avais, oui. Je n'avais cessé d'y penser, durant toute la matinée. Mais certaines feraient mieux de rester silencieuses, du moins, tant que je ne pouvais pas être certain des réactions de la jeune femme.

- Et bien, commençai-je finalement, un léger sourire amusé sur les lèvres. Je dirais qu'étant Père Supérieur depuis peu d'années, il est normal de venir voir à quoi je ressemble...

Je secouais légèrement la tête, le visage tournée en sa direction, puisque je savais exactement où se trouvait le fauteuil.

- Et la seconde raison, peut être plus plausible... Pouvoir parler de ce que nous ne pourrions faire ensemble, puisque vous êtes une Gardienne ?

Je laissais passer un léger silence avant de reprendre la parole, m'installant un peu plus confortablement dans mon fauteuil, mes coudes sur les accoudoirs et la tête droite.

- Nous savons tout deux que l’Église n'apprécie que peu les Gardiens du Chaos, Dame Etri. Et cette rencontre n'est pas pour plaire à certains de mes compagnons, je suis certain que vous vous en doutez. Alors je me permettrais de vous poser une question, à mon tour. Pourquoi avoir tenu à me voir en personne, alors que vous savez pertinemment que mon prédécesseur ne vous portait pas dans le coeur ?

Je parlai assez lentement, me laissant la possibilité de réfléchir plus aisément à chacun de mes mots, tout autant méfiant que curieux envers cette jeune femme. Je me demandai aussi si elle comprendrait que je lui annonçai à demi-mots que pour ma part, contrairement à mon prédécesseur, je n'avais pas encore de réelle opinion sur elle, en tant que Gardienne, quand bien même l’Église avait une nette préférence pour aider les Gardiens de l'Ordre.


Dernière édition par Solveig V. Svensen le Sam 1 Nov - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Halli Mellisen
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 30/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une visite de courtoisie ? [PV Halli]   Mer 15 Oct - 22:36

Il s'était assis face à la gardienne, dans son bureau. et il s'était mis à jouer avec un parchemin. Il s'était habitué à sa cécité. Et dans ce lieu familier, elle ne semblait pas lui poser de problèmes. Et il ne répond pas tout de suite. Il n'est pas impulsif. Il a raison de prendre son temps. Sinon, il serait simplement descendu dans l'estime de la gardienne. Elle acquiesce à sa première supposition, laissant s'échapper un petit 'hum' montrant son accord. Et la deuxième réponse souleva très légèrement les coins des lèvres d'Halli, avant de retourner à son visage habituel. Il avait raison. Enfin, en partie. Et il était bien plus intelligent que ses prédécesseurs. Enfin, il ne semblait pas vouloir s'attirer la foudre des gardiens du chaos. Elle garde le même sourire sur le visage, et dit de sa voix légèrement enjouée.

Bien que froisser certains de vos compagnons n'est pas mon souhait premier, je pense que le futur est plus important que leurs sensibilités personnelles. Veuillez donc m'excuser si je viens à les brusquer. Et pour répondre à votre question, je ne crois pas que vous soyez votre prédécesseur. Il avait ses visions, et vous avez les vôtres. J'espère juste que ces dernières ne sont identiques.

Elle en avait sans doute trop dit. Ou peut-être pas assez. Elle se fichait royalement que ses actions déplaisent à des individus. Ce n'était pas pour quelques êtres qu'elle agissait, son but était d'une toute autre ampleur. Et ce n'était pas le premier Père Supérieur qu'elle croisait : elle ne se rappelait plus de son nom, mais lors de l'une de ses premières incarnations, elle en avait déjà rencontré un. Mais elle ne se rappelait que de cela. Le visage comme la discussion qu'ils avaient eu, tout ça s'était perdu dans les abîmes du temps. Mais le moment n'était pas à tenter de se rappeler le passé, mais plus à essayer de créer le futur. Et pour l'instant, la gardienne souhaiter savoir ce que penser l'homme. Il avait évoqué quelque chose qui avait attiré son attention, même si elle n'en avait laissé la moindre impression.

J'ai une question pour vous. Et je souhaite que vous y répondiez sincèrement.

Elle ralentit légèrement. Et son visage souriant laisse la place à une expression bien plus grave. Cette question, elle l'avait posée de très nombreuses fois. Et peu étaient ceux dont la réponse l'avait satisfaite. C'est d'une voix sérieuse que les mots quittent la bouche d'Etri.

Quel est le but des gardiens du Chaos, selon vous.

Et la mine sérieuse disparaît quasi immédiatement, cédant sa place au visage souriant de la duchesse. Et sa voix reprend son intonation usuelle. La réponse était très importante pour la jeune femme. Elle allait lui permettre de savoir si elle pourrait envisager de travailler avec l'Eglise, comme le Père l'avait suggéré. Elle sait qu'il n'y a pas de réponses à cette question. Elle se l'était posée elle-même. Et elle avait trouvé une réponse. Elle attend une réponse, silencieuse, sur le fauteuil. Et elle espérait ne pas être déçue. Elle avait des attentes envers ce jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Solveig V. Svensen
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 23/09/2014
Age : 24
Carnet de Voyage : ICI

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une visite de courtoisie ? [PV Halli]   Jeu 30 Oct - 10:22


Elle espérait que mes visions, mes opinions, n'étaient pas les mêmes que celles de mon prédécesseur..? Cela me fit hausser un sourcil curieux, mais je me repris ensuite, lorsqu'elle m'annonça vouloir me poser une question. Je l'invitai à le faire d'un léger sourire et d'un geste de la main.

- Allez-y, ne vous gênez pas. Après tout, nous sommes là pour discuter...

La question de la jeune femme me troubla cependant. Je ne m’attendais pas à ce qu'elle me pose une telle question aussi... crûment. Je pris donc un moment de réflexion, finissant par me lever pour aller ouvrir la fenêtre, l'air frais m'aidant à mettre mes idées en place. Le but des Gardiens du Chaos... Leur but... C'était très certainement une question piège. Ou du moins, Etri devait sans doute attendre une réponse bien précise. Mais je ne souhaitai pas lui donner la réponse qu'elle voulait. Elle non plus, d'ailleurs. Elle souhaitait que je lui donne mon opinion...

- Mon opinion n'est pas celle de l’Église, Dame Etri. Vos espérances, je pense, sont justes... Mais à quel point ? Pour moi, les Gardiens du Chaos existent pour une bonne raison. Ou ils auraient fini par disparaître, je suppose... Quant à leur but, et bien...

Je marquai une petite pause, à moitié tourné vers la fenêtre, ma voix prenant quelques intonations pensives.

- A mon sens... ils sont, au même titre que les Gardiens de l'Ordre, garants de l'équilibre du monde. Ils ne peuvent être là pour rien. finis-je par dire, me retournant en direction du fauteuil ou se trouvait la jeune femme. Et la balance, quand bien même est-elle introuvable en ce moment, permet de maintenir l'équilibre entre les deux forces, Chaos et Ordre. Je ne pense pas que ces deux facettes du monde soient bonne ou mal. Pour moi, c'est bien plus complexe que cela... Il serait difficile de donner un seul but aux Gardiens du Chaos. Et cela vaut aussi pour ceux de l'Ordre, bien sûr. La question peut se poser pour les deux.

Je lui souris et me passai une main dans les cheveux, un peu gêné.

- Je suis désolé, je peux ne pas être très clair, c'est sans doute la première fois que je mets réellement des mots sur mes pensées. Elles ne sont pas du genre à être annoncées à tord et à travers. Mais... Je compte essayer de changer le point de vue de l’Église sur ce point. Je suis peut être utopiste, mais... Si je peux apaiser les tensions, je le ferais. Tant que cela ne met personne en danger.

Comme vous, je pense que le futur est plus important que le passé... Mais il ne faut pas tomber dans l'erreur d'oublier celui-ci. C'est sur les actes passés que le futur se créé, et il ne faut pas oublier les erreurs et les actes passés, au risque de les voir se répéter.


Je me dirigeai ensuite vers elle, dépassant mon bureau pour se mettre à ses côtés, baissant la tête et posant ma main sur son épaule avec douceur, après avoir hésité quelques secondes.

- Dame Etri... Ou Halli, je ne sais pas vraiment comment vous nommer, dans cette situation, excusez mon hésitation... Je souhaite réellement m'entendre avec vous. Oh, je ne sais pas si j'ai juste sur le compte des Gardiens du Chaos, mais... Si d'avance, je me suis trompé, auriez-vous l'obligeance de me faire part de ce que vous en pensez ? Je serais curieux de connaître le point de vue de l'un des Gardiens.
Revenir en haut Aller en bas
Halli Mellisen
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 30/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une visite de courtoisie ? [PV Halli]   Mer 26 Nov - 23:29

La noble écoutait en silence la réponse du membre du clergé. Elle qui semblait toujours rigoler avait une expression on ne peut plus sérieuse. Une expression qui montre qu'elle est bien plus âgée que la vingtaine d'année que l'on peut penser à première vue. Après tout, la réponse qu'elle est en train d'écouter lui permet de déterminer à quel point elle pourra faire confiance à ce chef de l'église ... Et à quel point elle pourra l'utiliser. Oui, elle n'aura pas de scrupules. Si elle pense que l'utiliser peu lui rapporter plus que cela ne lui coûtera, elle le fera. Quitte à amplifier l'animosité de l'église à son égard. Mais l'avenir est plus important que son simple être. Ou que le père supérieur.

Il se rapproche de la gardienne, et pose doucement sa main sur l'épaule de cette dernière. Elle se met à sourire, reprenant son expression habituelle. Le sourire sincère disparaît rapidement sous le masque qu'elle a pris l'habitude de montrer. Il a raison : le passé est important. Et elle le sait très bien. C'est ce dernier qui façonne l'avenir. Sauf que contrairement à lui, elle l'a vécu, ce passé. Et elle a participé à l'arrivée du présent dans lequel ils sont tout deux en train de vivre.

Appelez moi de la manière qui vous convient le mieux, père Solveig. Je n'ai pas vraiment de préférences pour l'un ou pour l'autre.

Elle attend assise quelques secondes de plus, avant de se lever du fauteuil, et de se retourner vers le religieux. Elle est plus petite que lui. Son regard est figé dans les yeux aveugles. Une telle infirmité ne réduit pas sa valeur en tant qu'individu, aux yeux de la gardienne. Et elle rigole à sa question, avant de reprendre d'une voiux assez enjouée.

Vous être trompé ? Cela supposerait qu'il existe une réponse unique. Ce qui est loin d'être le cas. Il existe de très nombreuses réponses. Et la votre est loin d'être la première à aller dans ce sens. Au moins, vous avez raison sur un point : les gardiens ne représentent pas le bien et le mal. Bien que certains de mes frères et soeurs soient plus enclins à protéger ou à détruire.

Elle n'était dans aucun des deux cas. Elle faisait ce qu'elle avait à faire pour accomplir son but. Elle essayait cependant de limiter les dégâts autant que possible. Elle aimait ce monde dans lequel elle vivait depuis plusieurs millénaires. Si possible, elle préférait éviter d'avoir à l'endommager, et il en allait de même pour ses habitants. Mais si elle avait à le faire, elle le faisait.

Et quand à la réponse du père supérieur. Elle était satisfaite. Assez pour accorder un peu de sa confiance au prêtre. Il ne confondait pas ordre avec bien ni chaos avec mal. Et il semble avoir compris que les deux ont leur raison d'exister. Même si il ne semble pas vraiment savoir quel est leur rôle. Il avait eu le courage de donner son avis, bien que ce dernier différait grandement de celui de l'église. Etri allait donc lui faire part d'une partie des conclusions auxquelles elle était arrivée au fur et à mesure de sa vie.

Aimez-vous les métaphores, père Solveig ? Car je pense que c'est ce qui permet d'expliquer le plus facilement le rôle des différents gardiens, censés œuvrer pour l'ordre ou le chaos.
Imaginez un village complètement isolé du reste du monde. Ce village est auto-suffisant. Il n'a besoin de rien. Dans ce village, un ordre parfait règne : le nombre de personne par tranche d'âge est constant, chacun fait ce qu'il a à faire sans jamais se plaindre. Ils ne cherchent pas à changer quoi que ce soit, car leur système fonctionne, sans porter préjudice à qui que ce soit.
Un étranger arrive à la porte de ce village, que l'on pourrait supposer parfait. Cette personne a une culture différente de celles du village. Et est porteur de techniques que les gens du village ne maîtrisent pas, mais qui leur permettraient d'améliorer leurs vies quotidiennes.
Les villageois hésitent à faire rentrer l'étranger. Il a beau être porteur de techniques qui leur faciliteraient la vie, le faire rentrer bouleverserait l'ordre établi dans le village. Il serait un élément véhiculant le chaos.
Le laisseriez-vous entrer ? Ou bien garderiez-vous les portes fermées, et continueriez-vous à vivre comme si cet homme n'avait jamais existé ?

Elle s'arrête quelques instants, afin de reprendre sa respiration. Elle regarde le religieux, étudiant ses réactions. Son visage à elle reste le même.

La plus grande différence est qu'ici, il n'y a pas de portes.

P.S:
 
Revenir en haut Aller en bas
Solveig V. Svensen
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 23/09/2014
Age : 24
Carnet de Voyage : ICI

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une visite de courtoisie ? [PV Halli]   Mar 20 Jan - 8:50

Je souriai légèrement en l'entendant dire qu'elle n'avait pas de préférence sur la manière dont je pouvais l'appeler. C'était surtout à moi, intérieurement, de me décider à la nommer par tel ou tel prénom... Et j'hésitais encore, malgré tout.

Je repliai ma main vers moi en la sentant se lever, fixant cependant l'emplacement du fauteuil où elle devait toujours se trouver, puisque je n'avais pas entendu de bruit de pas - et j'avais bien fait attention à faire mettre du parquet au sol, pour pouvoir savoir aussi précisément que possible où se trouvait mes interlocuteurs par rapport à moi.
Je l'enjoins cependant à parler, souriant faiblement, lorsqu'elle me demanda si j'appréciai les métaphores.

- Cela doit dépendre de la métaphore en question, dame Etri. répondis-je simplement, avant de l'écouter attentivement, essayant de comprendre les dires de la jeune femme.

Je laissais passer un silence, me permettant de faire quelques pas, tout en poussant un petit soupir pensif.

- Il n'en tiendrait qu'à moi, je le laisserai entrer. Je suis sans doute un peu trop curieux pour mon prore bien. dis-je avec un léger rire, avant de me reprendre, pour réfléchir réellement à la question. Et c'est sans doute ce que le passé nous prouve, d'un côté. Nous sommes bien trop curieux pour ne pas finir par ouvrir nos portes à un homme véhiculant le changement. D'un autre côté, nous n'apprécions pas ce qui change de trop nos petites habitudes, donc nous pourrions en avoir peur, même si les changements apportés peuvent nous aider. Nous sommes réticents à changer l'ordre que nous avons auparavant apporté.

Je poussai un léger soupir, ne sachant pas si j'appréciai réellement le sens caché de ses paroles. Mais d'un autre côté, cela me confortait dans ce que je pensais. Les Gardiens étaient faits pour être ensembles, Ordre comme Chaos. Et privilégier l'un au détriment de l'autre n'était certainement pas une bonne chose.
Restait à voir comment convaincre les autres. Surtout que la visite de la jeune femme n'avait pas vraiment été vu d'un bon oeil.

Je sortis finalement de ma léthargie pensive et fis signe à Arguel de s'approcher, pour lui donner rapidement quelques ordres : aller nous chercher de quoi nous rafraichir et manger un peu. Et je restais silencieux jusqu'à ce qu'il revienne avec un plateau, le posant sur le bureau et servant deux verres, après avoir demandé à Halli ce qu'elle souhaitait boire.

- Merci, Arguel. N'hésitez pas à vous servir, dame Etri. dis-je doucement tout en prenant une gorgée du verre que mon aide venait de me tendre. Vos paroles me troublent, plus que ce que je le souhaiterai. Est-ce là votre but ?

Mes dernières paroles étaient accompagnées d'un léger sourire, montrant par là que je ne lui faisais pas de réels reproches.

- Par contre, vous ne m'avez pas dit vos réelles motivations quant à votre présence dans ce bureau, ma dame. Était-ce simplement pour savoir ce que je pensais de votre statut ?


Hors-Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Halli Mellisen
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 30/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une visite de courtoisie ? [PV Halli]   Ven 1 Mai - 1:39

La demoiselle avait de nouveau ce sourire dissimulant ses pensées sur son visage. Elle savait que son interlocuteur était aveugle, mais cela ne changeait en aucun point le comportement de cette dernière vis à vis du chef de l'église. Son analyse était assez juste. Et le soupir de ce dernier ne fit que causer un léger rire chez la gardienne. Elle attend la fin de la réaction du 'jeune' homme. Elle comprend comment il a obtenu la position qu'il occupe. Ce n'est pas comme elle, par naissance, mais par mérite qu'il est devenu ce qu'il est.

Elle attend patiemment, ne souhaitant pas tirer le clerc de la réflexion dans laquelle il pourrait être plongé. Après tout, elle a l'éternité devant elle, pourquoi se presser ? Et même si elle ne sera pas 'Halli' durant une grande partie de l'éternité qui l'attend, elle sera toujours elle-même, etri, la gardienne. Elle prend en main son verre, ne contenant que de l'au suite à sa demande. Elle ne tient pas très bien l'alcool dans cette incarnation, et préfère ne pas risquer quoi que ce soit en en buvant. Surtout ne pas se faire plus d'ennemis ici qu'elle n'en a déjà. Elle sourit de nouveau à la remarque de Svensen.

Si mes propos vous troublent, c'est qu'ils vous poussent à réfléchir. Qu'ils apportent le chaos dans vos pensées. N'est-ce pas ce que je suis sensée faire ? Ou bien n'est-ce qu'une conséquence sans importance de notre petite discussion ? Je vous laisse décider.

Elle sourit de nouveau, en s'éloignant du père Svensen de quelques pas, avant de se retourner vers ce dernier.

Qu'en pensez-vous ? Est-ce la raison qui vous semble la plus plausible ? Ou bien la seule que vous vous autorisez à formuler, père Solveig ? Ne puis-je me renseigner sur les êtres importants de ce monde en tant que duchesse Mellisen ? Chacun de mes actes doit-il être lié au fait que je suis une gardienne ?

Elle prend une gorgée à son verre, avant de le reposer sur le plateau.

Je souhaitais en effet m’enquérir de ce que vous pensiez de mon statut, ayant appris de votre avis divergent de l'opinion classique de l'église. Mais je ne suis venue ici uniquement pour vous rencontrer. Je suis aussi venue afin de discuter d'accords commerciaux avec certains des marchands résidant en cette cité. Je pense dans ce but retourner sous peu à mon auberge, afin de me préparer dans cet effet, si cela ne vous dérange pas, père Solveig.

Ce qu'elle avait offert au père Svensen était la vérité. Mais une petite partie de la vérité. Celle qu'elle pensait suffire à satisfaire la curiosité du père supérieur. Il y avait de très nombreuses raisons qui l'avaient poussée à venir ici. Les deux qu'elle avait mentionné faisaient partie des plus importantes. Mais d'autres raisons l'avait poussé à venir. Reprendre contact avec certains des réseaux mal famés présents en ville, ainsi que s'assurer des opinions d'autres membres supérieurs de l'église quand à son sujet, par exemple.

Elle allait néanmoins sans doute devoir mettre quelques points au clair avec le père supérieur, avant de s'en aller. Il disait vouloir l'aider, mais il y avait de grandes chances que ses actions bouleversent les plans de la gardienne. Et cela serait dommage de faire comprendre à une personne à la discussion si agréable qu'il vaut mieux ne pas contrarier les plans de celle connue sous le nom d'Halli.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une visite de courtoisie ? [PV Halli]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une visite de courtoisie ? [PV Halli]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Visite de courtoisie (ou quelques questions posées...)
» App 1817 (Cass Machiavèl) Visite de courtoisie ?
» (RP) visite de courtoisie.
» Petite Visite de courtoisie qui pourrait se prolonger ...
» [RP] En visite de courtoisie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gardiens :: L'Histoire : Le Continent :: République de Paävet :: Ile principale d'Althin :: Althin :: Quartier de Behalla :: Quartier Général de l'Eglise des Gardiens-