Accueil
Membres
Groupes
Profil
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ProfilProfil  MessagerieMessagerie  Déconnexion [ Yumeko ]Déconnexion [ Yumeko ]  
Messagerie
Connexion
Déconnexion
S'enregistrer
FORUM FERME

Les Gardiens, c'est fini ! Malgré tous nos efforts, le forum ne vit plus. Mais vous pouvez nous rejoindre sur Omenirea Nemuritori !

Partagez | 
 

 Ephraïm Serah - Alvis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Ephraïm Serah
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 30/06/2014
Age : 22
Carnet de Voyage : Ici !

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Ephraïm Serah - Alvis   Lun 4 Aoû - 20:07

La Balance est le garant de l'équilibre.

Nom : Serah
Prénom : Ephraïm
Âge : 19 Ans
Genre : Masculin
Avatar : Kozume Kenma de Haikyuu!!

Caractère :
Alvis a toujours été un garçon prudent, car il a toujours eu à fréquenter ses frères et soeurs - dont les intentions à sont égard étaient soient méfiantes, soit tout à fait dangereuses. Sans camp défini et solitaire par excellence, Alvis agit seul, vit seul, et quand bien même ses actions aident un camp contre l'autre, il ne peut jamais prendre parti définitivement. Changeant constamment de par sa nature, il doit composer avec sa double mission : tantôt il doit faire le bien, tantôt il doit faire le mal. Il est ainsi foncièrement contradictoire, et ne prend jamais vraiment plaisir dans son accomplissement. Sans attache, il est un électron libre et se sent désespérément abandonné. Epuisé par sa tache sans fin et qu'il perçoit de plus en plus sans but et sans intérêt, il a tendance à ne plus s'investir autant, à laisser tomber plus facilement. Malgré tout, il reste d'une psychologie relativement équilibré au vu de ce qu'il est. Ni complètement fou ni parfaitement sage, il sait jouer sur les deux tableaux, et s'il a parfois l'impression de perdre pied, il n'a jamais vraiment explosé ses barrières.

Blessé par le temps, il reste également étonnament fragile, vacillant, et perds peu à peu ses repères. Lorsqu'il est né Ephraïm, il a été particulièrement influencé par le côté sensible de l'enfant qu'il était. Assez empathique, il s'est découvert une envie profonde de sacrifice qu'il qualifierait volontiers d'incroyablement inquiétante, et bien qu'il agisse toujours d'instinct suivant les situations, avec le recul il reste lucide et désemparé. De moins en moins capable de se contenir, Alvis commence lentement mais sûrement à perdre l'esprit, et il pense sincèrement que d'ici quelques incarnation, il sera complètement fou. Inquiet et désespéré, il possède la même sagesse et le même recul sur les évènements que les autres Gardiens, mais accomplit son devoir avec un profond désintérêt. Déprimé et mentalement fatigué, il ne supporte plus de se souvenir de toutes ces morts qu'il a subit et de toutes ces vies qui se sont écoulées. Il rêve de n'être qu'un humain et se morfond légèrement en constatant chaque matin qu'il ne le sera jamais. Il commence également à vouloir mourir une bonne fois pour toute. Et ne plus se réveiller à chaque nouvelle vie : il ne veut plus avoir ce poids divin sur les épaules, et la chasse que lui donne Regin ne le conforte pas dans son envie de se battre contre son destin. Il est de plus en plus enclin à abandonner purement et simplement sa tache, ses frères et son existence, et à ne plus rien faire, quitte à mourir, mourir, mourir et mourir encore sans s'y opposer d'avantage.

Classe Sociale : Petit Peuple
Métier : Vagabond
Lieu de Naissance : Janeihr
Affiliation :
Balance (Gardien)

Physique :
Taille : 167cm
Corpulence : Fin, voire maigre. Ephraïm n'a encore pas vraiment eu l'occasion de manger à sa faim : il est vraiment frèle et a l'air toujours fragile.
Cheveux : Blonds, Courts. Il ne les coiffe pas et se contente de les tailler régulièrement au couteau - faute d'autre outil - pour qu'ils ne le gênent pas. En conséquence, il a toujours l'air mal coiffé et sa pauvreté tend à ressortir.
Yeux : Marrons tirant sur le doré. Il les trouve étonnament très beaux, malgré son désintérêt pour l'apparence.
Signe(s) Distinctif(s) : Il a souvent l'air dans les nuages, et aussi souvent un regard dur qui ne colle pas à son âge apparent.
Style Vestimentaire :
Né dans une famille pauvre, il porte généralement les vêtements qu'il trouve, tout simplement. Il préfère porter des couleurs discrètes et qui se fondent dans la masse. Il est très courant que ses affaires soient déchirées ou rapiécées, et plus encore complètement tâchés ; et pour cause, il vit dans la rue et la nature.



Histoire :
Je suis le plus jeune de mes semblables. Mon histoire n'est pourtant pas courte, ni simple, ni dénuée de dangers ou d'aventures. Mes souvenirs remontent à des milliers d'années. Je me souviens de toutes les douleurs qui m'ont secouées, de toutes les erreurs que j'ai commises. De toutes mes morts. La mort n'est qu'une anecdote dans l'éternelle vie d'un Gardien. Plus de cinq mille ans se sont écoulés depuis le souvenir le plus ancien que je possède, mais je vis sans doute depuis encore plus longtemps. Je suis épuisé. Vivre est difficile, douloureux. Vous conter toutes ces innombrables existences n'aurait aucun sens. Puisque vous voulez me connaître, je vais vous raconter ces vingt-cinq dernières années.

Je suis né une première fois, il y a un peu moins de vingt-cinq ans, dans le désert de Nur Batan, à Messlim. L'enfant que j'étais n'a jamais eu conscience de ce qu'il était. Je m'en suis rendu compte à ma seconde naissance, si proche... Tout se mélange parfois dans ma tête. Nous avions si faim... si soif... D'abord, père est mort. Un de mes pères. J'en ai autant que de vies. J'ai eu des pères aimables, des pères cruels. Je crois que nous étions perdus. Nos chevaux avaient disparu, et nous marchions en vain. Je n'ai pas grandi. Je n'ai pas grossi. Je n'ai pas vécu longtemps. Je crois que nous sommes tous morts plus ou moins ensemble. Toujours ensemble. C'était une belle famille.

A chaque naissance, je revis une nouvelle enfance. Je fais face aux mêmes échecs, aux mêmes schémas, qui se répètent inlassablement dans ma tête, dans un Pays comme dans l'autre. Je peux voir les faiblesses de chaque institution, et ses forces. Je les connais par coeur, comme je connais mes frères et soeurs. J'ai eu d'autres frères et soeurs, parfois aimables, parfois jaloux. Mais ils n'étaient pas ma fratrie originelle. Un bon nombre de mes semblables ne m'aime pas : je suis instable, traitre. C'est dans ma nature. Notre Père l'a voulu ainsi : je suis celui qui change, constamment. Je suis peut-être le plus humain d'entre nous...
Je suis épuisé.

Ma vie est décousue. Je me souviens de chacune de mes morts. Je revois sans cesse la lueur s'éteindre. Puis je me réveille dans une nouvelle vie. Douloureusement, au cours de son enfance, le corps que j'habite reçoit nos souvenirs. J'ajoute cette enfance aux autres, et nous sommes alors entier. Je suis Alvis, mais pour cette vie, je suis né Ephraïm Serah. Ephraïm est moi, et en même temps, il n'est qu'une seule vie parmi mon existence. Tant de vies. Tant de vies ! Tantôt pauvre, tantôt riche. Parfois je regrette certaines existences faciles, où je pouvais manger à ma faim et quand bon me semblait. Je me souviens encore d'une mort. Regin était là. Encore lui, toujours lui ! Il me poursuit. Il me veut, comme un enfant réclame son hochet avant de dormir. Je me souviens du défi.

- Tu ne m'attrapperas jamais ! ai-je hurlé.

Avant de sauter dans le vide. C'était il y a tant d'années maintenant... Il devient toujours plus doué pour me rattrapper, et je dois sans cesse trouver des solutions pour lui échapper. Quand cela cessera-t-il ?

Ephraïm Serah est né à Janeihr. Je suis à nouveau né avec lui, et au fur et à mesure des ans, je me suis également souvenu de cette brève existence. Personne n'avait-il dont eu conscience de ma disparition ? Cinq ans déjà qu'on devait me rechercher avec attention... J'ai grandis parmi les plus pauvres, une nouvelle fois. Je ne suis pas triste de la misère, parfois j'y ai fait de belles rencontres. Jusqu'à mon réveil, ma seconde naissance dans une même vie, j'ai eu une immense famille. Nous n'avions pas de toit, nous avions nos propres corps et le tissus sur nos os.

J'ai souffert avec Ephraïm au moment où il eut conscience de moi. Il était un enfant charmant, adorable et têtu. Mon grand-père de substitution, un vieux monsieur qui dormait toujours avec nous, malade mais joyeux, a tout de suite compris. Notre existence est si connue désormais, parmis les hommes... Autrefois nous étions presque innaperçus des humains. Ils pensent avoir percés les secrêts des divinités. Ils pensent toujours tout savoir... ils sont souvent idiots. Mais ce vieil homme était sage. Il puait. Il était épuisé. Malade. Mais il possédait une sagesse d'ancien. Il perçut immédiatement le changement de regard. D'enfant joyeux, je devins subitement tacite, et changeant, après avoir hurlé de douleur deux jours durant. Il m'offrit tout ce qu'il possédait. Ce n'était pas grand chose, voir rien du tout. Il s'inclina avec politesse, et me dit de faire ce que j'avais à faire.

Je quittais alors ma grande famille de sans-abris, définitivement. Je marche depuis des années. J'ai d'abord traversé Janeihr pour observer la vie de ce pays tumultueux. J'ai subi la famine comme les habitants. Je suis remonté jusqu'à Sommar. L'Ombre grandit. Je le sens, je le sais, parce que mon instinct me dit d'être aimable et de protéger les habitants que je croise. La rumeur gronde avec violence. Ils sont nés hauts-placés, Regin et les autres. L'Ordre est en danger, et moi d'autant plus. Regin, Prince Impérial à El'Traïan... voilà une destination à éviter. J'ai fui d'abord Sommar pour rejoindre Messlim. Alors, El'Traïan a envahi Messlim et la guerre s'est répandue partout. Je souffre de voir autant de souffrance, et pourtant, je m'y sens si étranger. J'ai l'impression que la vie n'a plus d'emprise sur moi. Je suis épuisé.

J'ai encore fuit. El'Traïan n'a pas été repoussé, et j'étais en danger. On me cherche, je le sais. Je me suis rendu à Gizmeth, et j'attends. J'attends et j'observe. Le danger est partout. J'ai peur, comme j'ai eu souvent peur autrefois. J'ai faim, comme j'ai eu souvent faim autrefois. Plus rien ne me surprend.

Pouvoir, Capacités Particulières & Magie :

Gardien : Son pouvoir est d'asphyxier la magie de son opposant jusqu'à lui faire perdre connaissance. La magie de l'adversaire est toujours là mais elle perd grandement en puissance, jusqu'à-ce qu'il relâche la pression où que l'autre perde connaissance.

Expérience : Il a toujours mieux maitrisé les combats à l'épée courte ou à la dague que le reste, bien que certaines incarnations plus musclées lui aient permis de manier une lance ou même une hache. Il possède pour l'instant uniquement un couteau, pas très bien aiguisé, mais qui lui suffit à se défendre en complément de son pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Halli Mellisen
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 30/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ephraïm Serah - Alvis   Jeu 7 Aoû - 19:42

Rien à redire, donc je te valide, p'tit frère o3o
Et sache que si t'es pas gentil, j'envoie ton grand frère préféré chez toi o3o ......dès que je t'ai trouvé .... enfin non, même pas ......
Et tiens ta fiche de relation à compléter o3o

A bientôt en rp, je l'espère !
Revenir en haut Aller en bas
 

Ephraïm Serah - Alvis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FS9 - Alvis Stalwart 6x6
» Regroupement d'images, c'est par ici ! :)
» Final Fantasy XIII-2
» [MOC] Alvis Blue présente : Stars vs Earth !
» Choix de bouchons d'oreille -> Gamme Alvis audio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gardiens :: Prologue :: Vie du Personnage :: Présentations :: Présentations Validées-